Parfums de Mongolie
  

Parfums de Mongolie

Ulaanbaatar, Mongolia 29/05/2012

 

Avant de partir pour les steppes, nous avons passe deux jour dans la capitale mongole. Notre Lonley Planet n'en parlait pas tres avantageusement pourtant apres toutes ces villes russes nous lui trouvons un certain charme. Niveau architecture, rien ne va ensemble ce qui donne une atmosphere assez particuliere, on trouve cote a cote de grandes tours en verre et des batiments dans le plus pur style sovietique. 

Mais surtout, les gens parlent anglais!!! Pas tous bien sur et pas bien non plus mais au moins ils font l'effort de baragouiner quelques mots ce qui nous simplifie bien la tache. On a notamment repere le Amsterdam Cafe ou tout le staff parle anglais et ou la connection internet est gratuite...parfait! Du coup ce cafe est plein d expates et de touristes, pour une fois on ne fait pas tache. Parce que cette fois avec nos tronches toutes blanches et nos yeux tout ronds on nous remarque; les enfants nous disent bonjour, et meme les gens coinces dans les embouteillages ouvrent la fenetre pour dire "hello"Wink

Tres rapidement on verifie aussi l'affirmation de Wikitravel que:

"Drivers (including buses and police) pay no attention to pedestrian crossings and will not reduce speed, but simply sound their horns. The automobile culture in this city is too new to have developed safe driving systems and habits."

Meme au feu vert les voiture qui tournent semblent avoir la priorite ou du moins ne se soucient pas de ralentir. Du coup on s'est retrouve bloques au milieu de la route en plein passage pieton a se faire klaxoner. La technique imparable qu'on a developpe ensuite est de se mettre au niveau des locaux et de les suivre.

Le lendemain, RDV dans le hall de l'hotel ou nous retrouvons une partie du petit groupe qui participe au tour organise. Au total, nous sommes 6, deux francaises (Audrey et Laure), un afghan (Abbas), une americaine (Dalia) et nous deux.

La premier jour on reste en ville et on visite notamment un le monastere de Gandan ou se trouve une impressionante statue de 26.5 metre d un Bouddha, on assiste aussi aux prieres des moines. On voit que c est le 21 eme siecle car en plein milieu de la priere un des moines etait en train de surffer sur son IphoneLaughing! Nous visitons ensuite une usine de fabrication de Cashmere, alors tout de suite on comprend mieux pourquoi c'est aussi cher! Il faut une journee a une employee pour faire un pull. Nous continuons par le musee national, heureusement pour nous tous les paneaux sont en anglais, ce qui, une fois encore, marque bien la difference entre la Mongolie et la Russie en matiere de tourisme. Le soir, nous assistons a un spectacle de musiques et danses traditionnelles, la performance de la contorsioniste est particulierement impressionante! A ce stade, nous sommes deja cent pour cent dans la culture Mongole mais ce n est rien a cote de ce qui nous attend dans les steppes.

Le lendemain matin, depart pour le vert. Apres quelques heures de jeep (entendons-nous sur le mot jeep: il s'agit d'un tres vieux vehicule de construction russe qui pue l'essence. Ces vehicules sont beaucoup utilises pour ce genre de voyages car ils sont entierement mecaniques et du coup les pannes sont plus rares, et en cas de pepin, c'est facilement reparable), nous arrivons a notre premier camp de yourtes dans un parc national. Nous partons illico faire une promenade a la recherche des chevaux de Prezwarski. Ces chevaux sauvages avaient presque disparu a cause de la chasse intensive que leur faisaient les russes, jusqu a ce qu un neerlandais (sauf erreur) en emporte quelques uns pour les proteger. Nous les trouvons sans trop de problemes. Apparamment nous avons eu beaucoup de chance, car comme ils se promenent librement dans les steppes, il n'est pas toujours evident de les localiser. On appercoit aussi un lievre, des cerfs, des aigles, et des marmottes. Qui aurait cru que ces grandes etendues relativement desertiques contiennent autant d animaux?! Le soir, un merveilleux souper est servi a la cantine, on en profite parce que on ne sait jamais ce qui nous attend au prochain repas (surtout pour Angelique la penible qui a d'ailleurs du s'habituer a manger froid!!! heureusement dans notre groupe on est plein de penibles!)

Le lendemain, depart relativement tot pour l'ancienne capitale Mongole. En chemin nous nous arretons pour gravir une montagne jusqu'a un magnifique monastere tout perdu ou deux moines de 15 et 16 ans sejournent pour 4 mois tout seul! La on decouvre que le bouddhisme est aussi sexiste, en effet pas le droit pour les filles de monter jusqu'au sommet sacre!! A Kharakoroum il ne reste plus grand chose de l'ancienne capitale, le temple a ete presque entierement rase par les russes (dur de comprendre pourquoi les mongole parlent encore des "freres russes" avec tous les moines qu ils ont tues et les monuments qu ils ont detruit!!)

Le soir, deuxieme nuit en campement ou on mange toujours aussi bien. 

Le fun commence vraiment le lendemain avec nos nuits en familles. La premiere famille habite dans la vallee de l'Orkhon, un endroit paradisiaque. Nous devons nous familiaiser avec la culture mongole: on entre dans la yourte du pied droit et surtout on accepte tout ce qui nous est offert...mmmh le the au lait sale, le frommage et le lait de jument fermente (surtout quand on ne supporte pas le lactose...). 

A ce stade nous sommes deja tous gaves par notre collegue americaine qui passe son temps a nous souler avec ses phrases pseudo spirituelles, ses "quand j etais au Guatemala..." et sa manie de traduire tous les mots en espagnol. En plus elle refuse tous les repas offerts par la famille sous le pretexte que son organisme n'a pas besoin de manger maintenant quand la verite c'est qu'elle s'est gavee de ses bonbons et biscuits made in US durant tout le trajet!! 

Le soir de notre arrivee, des temperatures glaciales nous attendent. Alors que nous avions marche sous un soleil brulant le premier jour, nous nous prenons cette fois une belle tempete de neige. Dans ces conditions la vie de nomade est tres difficile, meme dans la tempete il faut rassembler en rentrer les troupeau au risque d'en perdre beaucoup lors des attaques de loup. Nous prenons possession de notre yourte que nous partageons avec Laure et Audrey (les deux francaises), pas de bol pour Abbas et Jijgee qui se tappent l'americaine, mais ils trouvent la technique imparable pour la supporter...une bonne cuite! La subtilite c est que meme quand on dort elle essaie de nous parler!

Le repas du soir se prend dans la yourte de la famille. Il est compose de pates avec des legumes, ainsi que de yoghourt de Yak. C'est excellent, ca a un parfum de citron (alors qu'on nous a assure que c'etait nature), et c'est rafraichissant. Dans la yourte c est toute une organisation, un fourneau ca change de nos cuisinere a 4 plaques! Les enfants contribuent beaucoup aussi, cette famille a 2 fils et deux filles, les plus grands font l'aller retour entre la yourte familiale et le village ou ils sont a l'ecole en moto tous les jours! 

le lendemain nous nous reveillons dans une yourte glacee! en effet, elles sont chauffees au feu de bois (ou au caca de vache et de cheval quand y a pas de bois) et que la nuit, comme personne n'est present pour alimenter le feu, les temparetures descendent tres vite. Le lendemain, Melvin et Laure tentent en vain pendant 45 minutes d'allumer le feu, pendant ce temps, Audrey et Angelique pioncent tranquillement au chaud dans les gros sacs de couchage militaires...mohahah. Hereusement Senghe, notre chauffeur habitue au touristes peu manuels, vient allumer le feu, ca ne lui prend que 2 minutes... on se sent vraiment pas doue dans ces cas la!

Ce jour-la, nous partons a la decouverte des chutes de l'Orkhon...a cheval. Une premiere pour nous deux, ce qui n est pas rassurant c'est que ces chevaux sont a moitie sauvages et qu'ils n'ont pas encore ete monte de l'annee... Audrey semble un peu plus habituee, alors que Laure et Abbas sont des champions. L'americaine prefere ne pas tenter le coup et nous a rejoint a pied (la chieuse comme d'hab). La ballade se passe bien malgre les douleurs qu'endurent nos posterieurs! assez vite nous prenons nous-meme les rennes de nos chevaux. C'est bien sympa et quel meilleur endroit pour une premier chevauchees que les grandes etendues mongoles.

Le soir, retour aux yourtes ou un barbecue Mongol est prepare. En gros il s'agit de faire une marmite a vapeur avec une Boye de lait. On y met, de la viande, des legumes, de l'eau et des pierres bouillantes, on ferme le tout hermetiquement et on attend une heure. Le barbecue mongole se mange avec le mains, ce qui n offre pas un spectacle tres ragoutant a nos deux vegetariennes!

Apres avoir donne nos cadeaux a la famille nous partons pour une longue journee en jeep! Dans la deuxieme famille le rituel d'accueil est similaire...miam, a nouveau du the sale, et du lait de jument...! Nos yourtes sont toujours tres jolies et malgre le froid on y dort tres bien. Il faut toutefois mentionner une particularite de la vie en yourte...les toilettes! Avec la Russie on s'etait fait aux toilettes a la turc, mais au moins il y avait 4 parroies,  en yourte, les toilettes se situent a 100-200m et sont en fait composees de trois planches de bois qui montent a peu pres jusqu'aux fesses et un trou dans le sol au milieu. Le resultat est sympa en plein nuit quand on part avec la lampe frontale, qu on se gele les fesse et qu un chien viens vous aboyer dessus. Autour on ne voit absolument rien a part les yeux jaunes des yaks, chiens ou autres...autant dire qu on relfechi a deux fois avant d aller au toilette la nuit. Il va de soit aussi qu'il n'y a pas de douches, il y a la riviere a 2-3 degres ou les lingettes qu on a emportees avec nous. Mais on s'y fait et heureusement pour les cheveux gras il y a la tresse cranienne, qu'Angelique fait a toutes les filles y compris la mere de la famille dans laquelle nous sommes.

Le jour suivant nous partons pour une nouvelle ballade a cheval jusqu aux 8 lacs. La descente dans le pierrier est assez perieuse et nuos aurions sans doute ete mieux equipes avec nos chaussures de marches que les chevaux avec leurs sabots. Apres avoir admire le lac nous rejoignons une fete dans une yourte voisine. Chez les mongoles on ne coupe pas les cheveux des petits garcon avant 3 ans, ce qui donne l'occasion d'une fete. C'est la que les choses se gatent, le rituel veux que l'on boive 3 shots de vodka avant le repas et 3 apres... on feinte tous pour s'en tenir a plus ou moins trois mais avec le ventre vide et la chaleur de la tente, c est dur. Ensuite la tradition veut qu'on chante...nous tentons d'abord un magnifique "frere Jacques" suivi de "We are the Champion" accompagnes par le I Phone d Audrey. Apres tout ca il faut evidemment remonter a cheval pour rentrer...au moins on a moins mal aux fesses.

De retour au campement on apprend qu'il y a une autre fete a cote, donc re vodka et cette fois c'est plus du dissolvant que de la vodka! Heureusement comme ils ont tous deja bien bu on arrive a eviter le desastre! 

Le lendemain c est parti pour une nouvelle journee de jeep, jusqu a un camp de teepee pres du mini Gobbi. A notre arrivee nous partons pour un tour d'une heure en chameau, alors deja que le cheval c etait pas tres confortable, le chameau c est une catastrophe! de retour en camp nous pouvons, pour notre plus grand bonheur, enfin prendre une douche et chaude en plus!! Tout propre nous prenons notre dernier repas dans les steppes et passons la soiree a discuter sous les etoiles. Etonnement on se sent moins en securite dans les teepee que dans les yourtes, Audrey et Laure entendent meme quelque chose se deplacer sur la toile du leur, vaut mieux ne pas savoir ce que c'etait.

Nous partons pour la ville le matin suivant, l'arrivee a Ulaan Baator est une catastrophe, les gens roulent comme des malades et ensuite on se prend une heure de bouchon. Il fait plus de trente degres dans la voiture et l'odeur de pollution file la nausee. Notre derniere etape c'est le marche noir ou sont vendus plein de produits de contrebande. Il y a enormement de monde et on cuit du coup on est pas trop d'humeur a faire du shopping. Il y a aussi beaucoup de voleurs, nous avons eu de la chance mais un americain que nous avons rencontre par la suite s'est fait ouvrir sont pantalon au cutter.

Apres ca retour au dream hotel pour deux nuits, le temp d'une bonne bouffe dans un restaurant indien, ensuite notre petit groupe se separe, enfin l'americaine on l'avait deja abandonnee au dernier camps (mais pas contre son gre hein!) mais elle nous a pas manque!!

Pour nous deux c'est encore 5 jours a Ulaan Baator avant notre train pour Pekin, l'occasion d'aller voir "The Dictator" avec Abbas et d'autres etudiants etrangers et pour Angelique de se remettre de son indigestion...ou d'aller se faire operer dans un hopital mongole...looool!

Voila voila pour ce long post (on doit nous maudire d'avoir squatte l'ordi tout l'aprem). Si The Great Firewall of China le veut bien nous posterons a nouveau une fois arrives a Beijing. Pour les photos...on va essayer d ici a notre depart de UB.

 

A bientot!

 

Comments

 Mél et Raph
Haha, quelle aventure!!! On adore ;-) Bisous et MERCI pour votre MMS ;-) A bientôt
 Linda
Ouiiii du chameau, du cheval, du lait salé...méga!! j'ai bien ri et je vous souhaite encore de merveilleuses aventures!!! a tout bientôt



Others travel post

Autres Recits en Mongolia